samedi 15 juin 2024
spot_img
BlogAstucesComment calculer ou déterminer la durée de vie d'un SSD ?

Comment calculer ou déterminer la durée de vie d’un SSD ?

calculer et estimer durée de vie restante SSD - Kiatoo

Le disque SSD, très apprécié pour la rapidité d’exécution et le coup de boost qu’il apporte aux ordinateurs, remplace de plus en plus le disque dur classique HDD.

Cependant, le SSD utilise la mémoire flash (NAND) pour stocker les données et c’est la mémoire NAND qui lui confère cette rapidité tant plébiscitée. Celle-ci a une durée de vie limitée au nombre de cycles « écriture/effacement » selon le type de mémoire utilisée.

Nous allons donc voir comment calculer la durée de vie de son SSD manuellement et en utilisant un logiciel.

Disque SSD : Quelle mémoire flash est utilisée ?

Les performances d’un SSD dépendent de la technologie utilisée. Plus la technologie est élevée, plus le SSD sera rapide.
De même que son prix dépend de sa capacité, plus il stocke d’octets, plus son prix est élevé.
Enfin, la fiabilité d’un SSD dépend du nombre d’écritures qu’il peut gérer. Plus le nombre d’écritures qu’un SSD peut gérer est élevé, plus il est fiable.

On distingue trois types de technologies pour les mémoires flash, chacune avec ses propriétés d’écriture, de performances et de fiabilité.

Les valeurs affichées peuvent varier d’un constructeur à l’autre, il faudra la référence constructeur de votre disque SSD afin d’obtenir exactement le type de NAND et les cycles écriture/effacement associés.

Lorsque vous achetez un SSD sur un site ou en magasin, vous devriez trouver la mention « Type de carte mémoire », c’est la technologie utilisée qui est sous entendue.

En voici les caractéristiques principales, en moyenne.

1. La SLC NAND (Single Level Cell)

  • Une cellule SLC peut stocker un seul bit.
  • Leur durée de vie se situe entre 90000 et 100000 cycles de lecture/écriture.
  • Elle est réservée principalement aux SSD qui équipent les serveurs des entreprises et industries, son coût étant très élevé.
  • De part ses particularités, elle est extrêmement fiable.

2. La MLC NAND (Multi Level Cell)

  • Une cellule MLC peut stocker deux bits.
  • Sa durée de vie se situe au alentours des 10000 cycles de lecture/écriture.
  • Moins chère que la SLC, elle est cependant plus fiable que la TLC.
  • Elle est conseillée pour le stockage du système d’exploitation si vous utilisez votre machine intensivement.

3. La TLC NAND (Triple Level Cell)

  • Une cellule TLC peut stocker trois bits.
  • Leur durée de vie se situe entre 2000 et 5000 cycles de lecture/écriture.
  • Elle est recommandée pour du stockage pur ou pour un système d’exploitation en utilisation classique. Très pratique pour remplacer un disque dur classique de 1 ou 2 To.
  • Économique, c’est celle que les constructeurs privilégient dans leur SSD.

4. La QLC Nand (Quad Level Cell)

  • Une cellule QLC peut stocker quatre bits.
  • Leur durée de vie se situe au alentours des 1000 cycles de lecture/écriture.
  • La moins chère de toutes les technologies précédentes, elle permet donc de proposer des SSD de plus grande capacité à un prix très abordable.

Voici un exemple de données fournies par deux constructeurs différents concernant les technologies utilisées pour leur SSD.

technologie différentes entre constructeurs ssd nand - kiatoo

Source : Transcend                                   Source : Kingston

Notez que le stockage de plusieurs bits par cellule a pour effet de :

  • diminuer le coût de fabrication car la capacité est au minimum doublée.
  • perdre en performances, surtout en écriture.
  • réduire la durée de vie des cellules. Puisque par exemple, sur des mémoires 50 nm, les SLC supportent environ 100 000 cycles écriture/effacement. La MLC a une durée de vie entre 3000 et 10 000 cycles par cellule. La TLC est la technologie ayant la plus faible durée de vie avec environ 1 000 cycles d’écriture par cellules.

→ Sachez que plus une cellule peut contenir de bit et plus elle va être sollicitée = plus sa durée de vie sera limitée.

technologie 3D NAND sur SSD transcend - kiatoo

→ Consultez nos articles dédiés aux SSD pour en connaître plus sur son fonctionnement et l’optimiser : «HDD vs SSHD vs SSD : Quelles différences ? » « Optimiser et améliorer les capacités de son SSD sous Windows » « Quelle est la différence entre un disque dur HDD et un SSD ? »

La durée de vie de son SSD : TBW, qu’est-ce que c’est ?

La durée de vie d’un SSD s’exprime en TBW (TeraByte Writing), soit la quantité maximale de données écrites et au-delà de laquelle les cellules mémoires ne peuvent plus stocker.

Parfois vous pouvez retrouver une autre unité DWPD pour Drive Writes Per Day, qui détermine la quantité d’écritures de périphérique complètes pouvant être gérées par jour sur une période donnée (généralement 5 ans).

La TBW est disponible facilement sur la fiche technique des différents constructeurs.

En prenant en compte du fait que les SSD les plus courants sont basés sur la technologie TLC, voici comment déterminer la durée de vie de son disque.

Avec un exemple, nous allons calculer la durée de vie d’un SSD disponible sur le marché. Avec certaines données techniques, le calcul est assez rapide, permettant aussi de mieux appréhender les informations constructeurs.

Ainsi, vous comprendrez aussi comment fonctionnent les logiciels qui prévoient la date de fin de vie du disque.

Déterminer la durée de vie de son disque SSD : étape par étape avec un exemple

Nous avons pris un SSD Samsung 860 Pro 1To (rappel 1 To = 1000 Go) avec une mémoire de type de mémoire MLC (donc une durée de vie 10 000 cycles de lecture/écriture).

Estimer la consommation journalière en Go

Pour trois différents types d’usages, nous avons estimé les besoins en Go de données, avec une nette marge au-dessus du besoin réel afin d’obtenir un résultat sécuritaire.

  • Pour un usage bureautique : moins de 10 Go de données en lecture/écriture par jour.
  • Pour un usage intermédiaire entre bureautique et jeux : pour ses études et les jeux, il consomme environ 100 Go de données en lecture/écriture par jour.
  • Pour un usage très gourmand en ressources comme les retouches photo/vidéo, gaming, etc : 500 Go de données en lecture/écriture par jour.

Calcul du nombre d’écriture maximal d’un SSD

Une petite multiplication nous donne la durée de vie du SSD en Go :

Capacité du disque x Nombre de cycles max avant défaillance =

Nombre d’écriture maximum en Go (durée de vie)

On obtient pour notre exemple :

1000 Go (capacité du disque) x 10000 (cycles maximum avant défaillance) = 10 000 000 Go

Sa durée de vie est 10 000 000 Go ou 10 000 To

→ Le nombre d’écriture maximum que pourra endurer le SSD est équivalent à sa durée de vie (théorique).

Notez que certains constructeurs donnent cette information sur la fiche technique de leurs produits.

SSD determiner sa duree de vie - kiatoo
Connaître la durée de vie d’un SSD en nombre de jours par le calcul

Une fois le nombre d’écriture déterminé pour notre SSD exemple, utilisons le résultat aux usages déterminés précédemment. Pour ce faire, une petite division :

Nombre d’écriture maximum en Go / la consommation journalière en Go =

Nombre de jours d’utilisation total

(convertir ensuite en année en divisant par 365 jours)

– Pour un usage bureautique : 10 000 000 Go / 10 Go  = 1 000 000 jours soit 2739 ans.

– Pour un usage intermédiaire : 10 000 000 / 100 = 100 000 jours soit 373 ans.

– Pour un usage très gourmand en ressources : 10 000 000 / 500 =  20 000 jours soit 54 ans.

On constate que la durée de vie du SSD est très grande puisqu’elle se compte en dizaine d’années. Même un usage intensif comme du gaming ou le travail sur des logiciels de montage vidéo ne devrait pas avoir d’incidence sur l’endurance de ce disque.

Par ailleurs, même avec disque SSD utilisant la technologie TLC, dont la durée de vie annoncée est inférieure, les résultats restent très bons, dépassant même les cycles de vie des disques durs HDD.

Déterminer la durée de vie ou capacité restante de mon disque SSD

Les SSD utilisent la fonction SMART qui enregistre différentes informations sur l’état du matériel. On y retrouve, entre autres données, le nombre de cycles d’écriture « utilisés » sur le disque ainsi que la durée d’utilisation.

Les informations SMART de votre SSD sont disponibles facilement grâce au logiciel gratuit CrystalDiskInfo.

Il suffit de télécharger CrystalDiskInfo, de l’installer et enfin d’accéder aux informations SMART de votre SSD.

→ Pour diagnostiquer et tester les composants de votre PC, consultez notre article dédié : « Logiciels gratuits pour tester et diagnostiquer son PC ».

logiciel crystaldeskinfo pour determiner capacite restante et duree de vie ssd - kiatoo

La mention « Fonctionne depuis » indique le nombre d’heures d’utilisation du SSD, dans notre exemple ci-dessus 312 heures. En gardant la souris quelques instants sur le champ indiquant les heures d’utilisation, vous obtenez la durée en jours, ici 13 jours.

Il ne vous reste plus qu’à déduire ce nombre de jours du nombre calculé plus haut.

Cette valeur est pour une utilisation 7 jours sur 7, 24h sur 24 de votre disque SSD, affinez votre résultat en fonction de l’utilisation.

Déterminer la durée de vie de son SSD avec un logiciel spécialisé « SSD Life »

« SSD Life » est un logiciel très simple d’utilisation. Il est disponible à l’essai gratuitement pour une période de 15 jours.

Dans le cas où vous ignorez la date d’installation du disque sur votre PC, installez le logiciel et faites le test après quelques jours d’utilisation de l’ordinateur. Cela permettra au programme d’évaluer l’état d’usure des cellules du SSD.

  • Installez le logiciel
  • Lancez SSD Life
  • Chaque onglet représente les données d’un des disques de stockage disponibles sur l’ordinateur.
  • Lisez les résultats pour le SSD concerné.

logiciel ssdLife pro pour gérer son ssd et voir durée de vie - kiatoo

On constate que le logiciel donne :

  • une date précise après laquelle le stockage peut présenter des signes de saturation. Ici dans cet exemple, le 06 mai 2028.
  • une date précise de la mise en marche du SSD.
  • un pourcentage de l’état de santé du périphérique (données SMART).
  • le nombre de Go écrits.
  • si la technologie TRIM est activée et supportée.

Il ne vous reste plus qu’à vérifier régulièrement votre matériel afin de garder un œil sur son état de santé.

 

Conclusion

Le disque de stockage SSD est très présent sur nos ordinateurs, offrant ainsi rapidité et fluidité à son fonctionnement.

Cela dit, il présente des particularités qu’il convient de connaître comme le fait que ses cycles d’écritures/effacements conditionnent sa durée de vie. En suivant ces quelques étapes, vous aurez un aperçu de l’avancement d’usure de votre SSD et s’il faut commencer à prévoir un changement.

Pensez à toujours enregistrer vos données sensibles sur différents supports afin de garder une trace en cas de pertes ou pannes de système de stockage.

Et vous, quels sont vos stockages préférés ? Racontez-nous pourquoi en commentaire.

Mel.B@
Mel.B@https://blog.kiatoo.com/
Passionné d'énergie, je dépense la mienne pour vous faire économiser la vôtre en deal gagnant-gagnant. Recyclé dans l'informatique, je suis la preuve que le reconditionnement fait des heureux !

ARTICLES TOUT AUSSI INTÉRESSANTS

Réagir à cet article

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

RESTEZ CONNECTÉS

1,186AbonnésJ'aime
54SuiveursSuivre
42SuiveursSuivre
Disponible dans notre boutique www.kiatoo.comspot_img
Disponible dans notre boutique www.kiatoo.comspot_img